Zythosophie

« Si la zythologie s’entend comme la science de la bière, des procédés de sa fabrication jusqu’à son histoire et culture, la zythophilie est entendue comme l’amour de la bière et la zythosophie comme la réflexion qu’on lui porte ».

 

À l’heure où par sa production industrielle la bière figure dans le top trois des boissons les plus consommées au monde, à l’heure où se réveillent et prolifèrent les micro-brasseries près d’un siècle après leur disparition, mises à mal par les géants de l’industrie à la logique productiviste, la qualité et la diversité des produits créés, aux quatre coins de la planète, sont sans précédent. La créativité des brasseurs est un contrepoint bienvenu à l’homogénéisation nivelée des bières les plus largement distribuées. Les échelles de production sont diverses, des grands groupes industriels aux picobrasseries amateurs. À tous les niveaux s’expriment une maitrise et une connaissance relatives des techniques de brassage, plus ou moins d’inventivité et de singularité dans la démarche et les goûts recherchés. Dans certains cas, l’attention et le soin portés font de la production une véritable invention, et de la bière un art. Cet art, beaucoup le reconnaissent. Les amateurs sont nombreux, et les brasseries saisissent l’importance d’un produit de qualité, distinctif et plus ou moins complexe, au packaging original et soigné. La qualitéd’une bière n’est donc pas proportionnelle à l’ampleur de sa production. Aussi peut-on se délecter de productions ultra-limitées qui renouent avec les gestes artisanaux et domestiques du brassage, et qui, par leur singularité, réconfortent les zythophiles en quête d’authenticité. Il y a là de la poétique.
 

Il faut rappeler, enfin, qu’invention et tradition n’ont rien d’antagonique. De nouveaux types de bières apparaissent chaque année, comme autant de nuances, variantes, déclinaisons, ou réinterprétations de types plus anciens. D’autres expérimentent tous azimuts en créant des profils inédits. Dans la course à l’invention un esprit zythosophe aura le souci du discernement, nécessaire pour articuler histoire et nouveauté, distinguer l’art du dilettantisme, apprécier passion et savoir-faire. Alors qu’émèrgent de nouvelles nations de la bière, la Belgique conserve cet atout historique, cette tradition bien ancrée, cette terre dans laquelle des types archétypes ont pris racine. Il y a donc là une réelle exigence, la nouveauté doit y faire l’épreuve d’un savoir-boire séculaire.

Ce savoir-boire est aussi un aspect essentiel de la culture de la bière. Les occasions et manières de boire révèlent non seulement la personnalité du buveur mais aussi des groupes, des communautés; il est le signe, un indice de société. Il en va de même de l'ivresse, consubstantielle à l'amour de la bière ; elle sonne les réjouissances et les glas. Tous ces aspects, du folklore au social drinking, intègrent la culture zythophile, et méritent qu'on leur porte attention.

 

C’est dans ce terreau que s’enracine le CLOÎTRE, l'Institut de Zythosophie. Nomade et ouvert à tous, il se veut un lieu de réflexion, de médiation, de formation et de partage autour de l'univers de la bière. Cet espace itinérant propose différentes initiations à la zythologie. Ce service est adressé à tous, aux particuliers comme aux entreprises. Différentes formules et tarifs sont proposés, et adaptables en fonction de vos attentes, envies, besoins. 

 

Sebastien S.Th. Biset